Les brèves caressantes du dimanche 30 août 2009

Publié le par Au Terminus des Pretentieux

Les cons ça peut prétendre à tout, même à la lucidité
L'excellent Louis Nicollin, spécialiste du ramassage des ordures et accessoirement président du club de football de Montpellier, traite les supporters de son club de gros cons après que ces derniers ont jeté des fumigènes sur le stade, le Terminus en ce jour du seigneur voulait rendre hommage à un homme qui prouve que même au delà d'un certain âge on peut être touché par la grâce.

Farce ou traque
Le sémillant Eric Woerth, désopilant ministre du budget et accessoirement maire de Chantilly, commune envahie par les rmistes de tous bords, menace les exilés fiscaux et leur demande sans rire de prendre contact avec l'administration fiscale, allez continue Eric à nous faire rire, c'est si rare de nos jours.

C'est pas fini oui !
Les fans de Bambi lui ont rendu un hommage pour son 51ème anniversaire, bon il reste
encore la saint Michael, la mort de Pinocchio, la journée de la chirurgie esthétique, de la lutte contre la pédophilie, des caissons à oxygène..., cela risque de les occuper un moment et nous on a pas fini d'en baver.

Quand la "Pink Cadillac" est grippée ! ah...
Les filles de la Rochelle feraient mieux de s'enticher, telles de vraies Demoiselles de Rochefort (Non Jean ! Couché !), au lieu d'attraper le scorbut politique et social et devraient bosser sur l'idée d'un vrai Front Populaire basé sur des politiques équitables à tous niveaux et qui pourrait enfin faire pencher la balance !
Pour l'instant, à défaut, ils se ridiculisent en faisant du trampoline afin de savoir qui peut aller le plus haut alors qu'il ne faudrait pas grand chose pour largement dépasser le gugusse dans son palais  et ce, d'au moins une tête et sans consommation excessive de talonnettes et d'effets de manche !


Les Prétentieux

Publié dans BREVES

Commenter cet article

pheldor 30/08/2009 22:30

Bonsoir les amis,
Ça y est , je tiens ma faute, de grammaire cette fois ! Il faut écrire non pas "aient jeté" mais "ont jeté" avec "après que" il convient d'utiliser l'indicatif et non le subjonctif. Cette conjonction indique, en effet, un fait du passé, donc avéré ; le sens alors est affirmatif et non supputé.
Merci de l'occasion que vous me fournissez de faire prétentieusement étalage de ma science.
Quant à Woerth, dans la foulée, lui aussi, je le remercie.

Crapo 30/08/2009 12:25

Woerth à dit "s'il vous plait" j'espère ! Ce serait un minimum !

;-))