Les brèves tarlouzantes du lundi 2 novembre 2009

Publié le par Au Terminus des Pretentieux

Que personne ne bronche
La grippe A s'invite en force dans les clubs de football où le Tamiflu coule à flots. Ces sportifs de haut niveau, mais pas intellectuels, sont décidément bien fragiles, à l'image de la quasi-totalité du peloton cycliste international qui souffre d'asthme chronique, nécessitant des produits pharmaceutiques concourant chaque été à faire  de la nouvelle édition du Tour de France celle du renouveau.
 
Les Français sont des veaux
Jacques Chirac appelé à comparaître devant la justice. Les vaches françaises, reconnaissantes pour l'ensemble de son oeuvre, devraient organiser un lâcher de bouses devant le Tribunal Correctionnel pour lui témoigner leur solidarité.
 
Le rubicond pur purin
Le président du club de Montpellier, l'impayable Louis Nicollin, traite l'Auxerrois Benoit Pedretti de (sic) "petite tarlouze". Selon des sources bien informées, il devrait dans la foulée lui aussi prendre part au rassemblement bovin annoncé ci-dessus, et participer allégrement au tartinage fientesque dont il est l'un de nos champions nationaux.
 
100000 dollars au soleil, et le pouce!
Bernard Tapie devra rembourser plus d'un million d'euros au Crédit Municipal de Marseille. Le chef de l'Etat pourrait dans les prochains jours créer une taxe "Capone" pour aider Nanard à apurer ses dettes.
 
Kaboul à zéro
Second tour de l'élection présidentielle afghane: ce sera Karzaï contre Karzaï. Dans son palais tunisien, le président Ben Ali, beau joueur, s'incline devant un modèle d'élection démocratique qui le fait passer désormais aux yeux du monde entier pour un progressiste d'un autre temps.

Sois gentil et tu auras une image
Les instances mafieuses des sports français menacent de faire grève pour protester contre la loi supprimant le droit à l'image des décérébrés qu'ils payent déjà grassement. Le désopilant et paranoïaque président de l'Olympique lyonnais, Jean Michel  "hélas" Aulas allant même jusqu'à déclarer que l'on se privait ainsi d'une prime à l'emploi et des impôts de ces grands joueurs. Si les smicards continuent à remplir les stades en se faisant piquer le droit de grève par les millionnaires en short, on peut  définitement creuser un trou et se mettre dedans, mais pas en tenue de sport faut pas exagérer.

Les Prétentieux

Publié dans BREVES

Commenter cet article

pheldor 02/11/2009 12:52


"intellectuels".
"en se faisant" : virgule en trop.