Les brèves pissantes du jeudi 11 mars 2010

Publié le par Au Terminus des Pretentieux

Pisse-copie
L'Equipe magazine posera samedi  une question qui prouve, s'il en était besoin, la vacuité intellectuelle des journalistes qui écrivent dans cette revue: les sportifs français sont-ils trop payés ? Les Prétentieux à leur tour posent la question du jour : les journalistes sportifs sont-ils de sinistres crétins ?
Vous avez deux minutes pour répondre.Deux minutes c'est à peu près le temps nécessaire pour écrire un article dans la presse sportive.

Le beauf du jour
Gérard Longuet à peine tiré des affaires plutôt nauséabondes le concernant, ne se sent plus pisser et nous gratifie d'une petite tirade qui sent bon la fosse septique et le ratissage large des électeurs du Front Nazional . Une sortie nauséabonde qui qui concerne une éventuelle nomination de Malek Boutih à la tête de la Halde.
C'est fou comme les anciens fachos peuvent finalement avoir de la suite dans les idées courtes, ce n'est pas comme tous ces anciens trotskistes qui deviennent patrons de journaux bourgeois ou édiles d'un parti socialiste, qui  de socialiste n'a plus que le nom d'ailleurs, depuis au moins 1983.

On refait la fiche de paie
Les Prétentieux tenaient à féliciter dans un premier temps, le monde.fr qui titre à propos du match de foot: Madrid-Lyon " la victoire de la solidarité contre l'argent-roi " et dans un second temps les smicards lyonnais qui ont donc battu les millionnaires madrilènes.
Pour mémoire, le joueur le plus payé de la capitale des Gaules ne touche que 450 000 euros par mois. On aurait presque envie de s'apitoyer sur son triste sort mais on va se retenir par pudeur pour tous les chômeurs en fin de droit qui étaient avachis devant leur poste hier soir.

La roue de la fortune

2 milliards d'euros versés aux traders des banques françaises.N'en déplaise à tous les aigris, la banque c'est un vrai métier, avec des horaires épuisants, des lignes de coke à s'envoyer, des petits porteurs à conseiller et surtout des troupeaux de moutons à tondre dès les congés payés arrivés.

On a gagné les doigts dans le nez, vous avez perdu les doigts dans le c...
70 pour cent des bénéfices des entreprises du CAC 40 seront reversés aux actionnaires. Le doigt d'honneur
en direction des salariés a-t'il été bien compris cette fois, salauds de pauvres ?


Les Prétentieux


Commenter cet article