Les brèves décontractantes du dimanche 1er novembre 2009

Publié le par Au Terminus des Pretentieux

Avec nos meileurs vieux
A droite, on appelle cela de l'acharnement, à gauche, on s'en réjouit parfois prudemment, comme François Hollande soucieux de ne pas brusquer les électeurs de la Creuse, mais globalement nous ne sommes pas trop inquiets ni pour Pasqua ni pour Chirac qui grâce à la lenteur d'une certaine justice crouleront de vieux jours, paisiblement , décontractés ,entre deux anisettes ou deux mousses terrasse. A méditer pour tous ces petits voyous qui passent en comparution immédiate, la prochaine fois pensez à vous faire élire avant de déconner les mecs.

Vaseline lusitanienne
Cette fois, le traité de Lisbonne va être appliqué, après 145 référendums, des menaces réitérées contre certains dirigeants frileux et des peuples retors, et ceux qui ont voté non ? Qu'ils aillent se faire cuire un oeuf chez les Grecs, la Grèce faisant partie de l'Europe, ce sera plus facile à digérer pour tous ces impudents qui ont eu le culot de voter non.

Ils pourront entrer par devant
Levée lundi de l'interdiction faite aux séropositifs d'entrer aux Etats-Unis, rappelons qu'à une certaine époque, un homosexuel communiste, musulman fan de roquefort avait autant de chance d'entrer aux Etats-Unis qu'un journaliste sportif de recevoir le Pulitzer.
Réjouissons-nous donc de cette avancée dans un pays qui est capable  de prôner le libéralisme le plus échevelé tout en instaurant des lois et réglementations d'un autre âge.

Merci patron
Un employé tue son employeur et son fils après avoir présenté sa démission. Du côté des grands patrons du CAC 40 et autres tyrans domestiques, on commence à transpirer un peu, d'ici à ce que cette pratique devienne à la mode pour paraphraser le sémillant Lombard, patron pressé de chez Orange.

Mauvaise haleine
Le président d'un club de foot de première division menace un joueur d'une équipe adverse  puis le traite de "tarlouze" sic. ll est bon de rappeler que ce président en question, le presque anorexique Louis Nicollin a bâti sa fortune sur le ramassage des ordures, c'est sans doute ce que l'on appelle le vulgairement durable pour rester courtois.

La cruche de  Guy Carlier a parlé
Nadine Morano à Yama Rade " On se tait ou on s'en va " une sentence qu'elle ferait bien de s'appliquer à elle-même la perruche de l'UMP, qui pérore sans cesse sur toutes les antennes de France concurrençant haut la main dans ce domaine le très fatigant Frédéric Lefebvre.

Ouaf ouaf
Grande journée consacrée à la SPA et aux vieux comme tous les dimanches avec le dégoulinant Drucker. Le compagnon de vélo de Carltito recevait la surpayée Mathlide Seigner,la grande philosophe au regard d'épagneul mort du cinéma français, disposant de la capacité de penser d'un teckel nain  et Alain Chabat encore cliniquement vivant mais artistiquement dans le coma dépassé depuis belle lurette pour un film dont le héros principal est un chien nommé Prosper, avec la sortie du Jeunet et le retour de Dany Boon sur les écrans ( il ne nous avait pas manqué) la boucle est bouclée.

Les Prétentieux

Publié dans BREVES

Commenter cet article

pheldor 02/11/2009 07:29


"On se tait ou on s'en va" : oui mais c'est où qu'on s'en va, hein ?
"elle-même".
Le verbe "pérorer" est (au moins) aussi intransitif que le verbe "parler"... Alors qu'est qu'on fait ?
"artistiquement" C'est vrai qu'il est dur ce mot.
Dites donc, elle est pas "belle" ma lurette ?

Désolée, mais mon contrat porte exclusivement sur les brèves. Pour les commentaires, vous vous démerdez. Et vlan.


Crapo 01/11/2009 19:38


et du boulot pour Pheldor à corriger ton commentaire !

:-)


Aucun 01/11/2009 18:20


"Qu'ils aillent ce faire cuire un oeuf chez les Grecs",
avant de pouvoir "entrer par devant" pour aller ce faire voir et mettre de la vaseline lusitanienne au portugal et dire non au traité de Lisbonne!!!!
Encore un dimanche d'automne de merde.