Le Crapo est aux pieds du mur

Publié le par Au Terminus des Pretentieux

Le Crapo, petit amphibien, qui ne se contente pas de nourritures spirituelles, a lui aussi sa propre vision de la chute du communisme, et oui, n'en déplaise à Charles Max, qui rentre à peine d'un séminaire en Corée du Nord, le communisme a du plomb sans l'aile, quoique, si les banquiers continuent à se goinfrer de la sorte, peut être que les descendants de Charles Max vont nous refaire le coup de la Commune mais en plus réussi cette fois, mais trêves de balivernes, place au Crapo qui ce soir encore nous parlera de solidarité, de son concierge et de son mini-bar.

Souvenirs, souvenirs !
Saoul venir sous machin !
Sous le verni, sous verni...

En 1989, le mur tombait. A cette même époque, je faisais le mien de mur pour pouvoir, justement aller le fêter, cet effondrement, dans ces bars frontaliers où je me prenais déjà des murges...
C'est quand même marrant (pour relativiser) qu'un mur qui tombe fasse la une de tous les médias avec l'apitoiement d'usage alors que d'autres, murs, qui peinent à se monter soient moins populaires alors qu'au final peu de chose ont changé...
Au final, on se consolera en se disant qu'investir dans la pierre est peut être un peu risqué. Surtout que, comme c'est de saison, les Don Quichotte risquent de débarquer et il serait peut-être temps de  changer la toile en pierre de taille, sans doute plus facile que changer mon concierge  toujours aussi con et raciste en plus.

Le rapport annuel du Secours catholique ( en même temps, Benoit XVI dort bien au chaud sous les ors du Vatican ) est accablant concernant les femmes seules qui élèvent au moins un enfant. Que dire ?

Ben juste :

Que le rapport annuel de la fondation Emmaüs,
Que celui des Restos du Coeur,
Que celui du Mouvement ATD Quart-Monde,
Que l'appel des 32 associations réunies pour le 27 novembre 2009 nous indiquent que globalement, nous sommes de plus en plus dans la merde et que, paradoxalement, les pauvres, estampillés 3 étoiles merdiques, semblent s'en accoutumer.

S'en accoutumer ? Que nenni ! L'info n'est pas relayée car ce nouveau cru de pauvres pour la saison d'apitoiement catalogue Automne-Hiver 2009/2010 n'a pas encore eu le temps de s'habituer à regarder le sol quand une main est tendue...et bien souvent s'en échappe de plomb dans les sondages. On questionne qui on peut.
Globalement, c'est la merde et malheureusement, c'est pas un scoop...

Pour rappel 

http://www.lepost.fr/article/2009/10/26/1760601_collectif-les-morts-de-la-rue-hommage.html

et

http://nuit-solidaire.onlc

Prétentieusement vôtre !

Le Crapo











Commenter cet article

Crapo (ex-sdf) 09/11/2009 16:12


Merci Prof !

:-)


pheldor 08/11/2009 20:55


"peut-être" avec un -.
Valse du circonflexe : celui du "cru" s'envole et va se poser sur "vôtre".