Chapi-Chapo fait le nom

Publié le par Au Terminus des Pretentieux


Trouver un nom d'artiste n'a jamais été de tout repos.
Pour un chanteur, c'est plus simple qu'il n'y paraît.
Garder sa véritable identité sur scène n'est pas une évidence.
Certains y arrivent bien, quitte à modifier quelques caractères ou à enlever le prénom ou le nom de famille, comme Alain BASHUNG, Jacques HIGELIN, ALDEBERT, MIOSSEC ou Allain LEPREST.
D'autres, comme ARTHUR H, DOMINIQUE A ou JP NATAF ne gardent qu'une initiale.
D'autres encore préfèrent cacher leur véritable identité, comme Bernard OUILLON LAVILLIERS, Serge Lucien GISBURG GAINSBOURG, Bob ROBERT ZIMMERMANN DYLAN, William HAND SHELLER ou Monique Andrée Serf BARBARA.

Pour les groupes, il en va autrement.
Prendre le nom d'un des musiciens est risqué, surtout s'il s'en va.
Trouver un nom original et marquant est assez difficile, surtout lorsqu'il s'agit de la première scène et que vous avez 10 minutes pour le chercher.
Et, surtout, il va rester longtemps dans l'inconscient des fans.
En plus, il va falloir s'expliquer à chaque fois que le groupe rencontrera un journaliste posant l'éternelle question : "Mais pourquoi ce nom ?".
Pourquoi TELEPHONE ? Pourquoi NOIR DESIR ? Pourquoi KAUMARI ? Pourquoi DREAMKORP ? Pourquoi RADIOHEAD ?
Et pourquoi pas ?
On vous demande pourquoi vous vous appelez GROTINO ou DALLACOSTA ?
Non ? Pour les artistes, c'est la même chose.
AU TERMINUS DES PRETENTIEUX, 446ème prise de tête ce soir, se pose bien des questions pour pas grand chose.
Vous croyez avoir réponse à tout, sur Tropiques FM, vous ne comprendrez pas tout.

Ce soir à 17 heures sur http://www.tropiquesfm.fr/

Publié dans Chapi chapeau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article