Charles Max bouffe du curé et de l'imam

Publié le par Au Terminus des Pretentieux

Le fait religieux enseigné à l’école. Grâce aux abrutis ensoutanés nos enfants apprendront que 3=1

En 1904, les curaillons d’Ars dans l’Ain priaient pour le pape car « son fardeau était bien lourd : le sensualisme débordant à refouler, le surnaturel à défendre, l’Eglise à protéger contre les assauts des jeunes démocraties trompées et irritées (...) ». Le problème aujourd’hui c’est que le Panzer Kardinal a déjà moine de boulot. D’ailleurs dans ce même bled sinistré encore par les enchristés, il n’y a toujours pas d’école publique. Avec la bénédiction de l’Education Nationale....

Quand l’électricité ne fonctionne plus dans une maison : le bénédictin prie, le dominicain fouette les autres pour leurs péchés, l’athée va changer les plombs.

Les islamistes veulent sponsoriser le Vendée Globe : « Toutes, voiles dehors ! »

Durant le Ramadan on ne peut pas manger tant qu’il fait jour. Et si on ferme les volets de la baraque ?

Vive la Sociale !

A bas la calotte !

Charles Max

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article