Les brèves déplorantes du dimanche 13 septembre

Publié le par Au Terminus des Pretentieux

Garcimore Hortefeux
Carlito déplore la décontraction de son ami Brice, en pleine tourmente médiatique, mais il devrait être rassuré, Carlito, Brice si à l'aise avec les blagues racistes, pourra sans aucun problème être embauché aux Grosses Têtes. Après la disparition de Sim il disposera d'un siège à l'année au sein de cet antre du bon goût et du raffinement et son humour risque de faire fureur auprès des décérébrés qui écoutent RTL.

Tapez un pour le grand saut
Mobilisation générale chez France Telecom pour enrayer la vague de suicides au sein du personnel, les employés qui sentent poindre un coup de moins bien pourront appeler un psychologue (0.56 euros la minute) pour parler un peu, le temps d'attente ne sera pas facturé.

C'est fait
Mylène Farmer vient de bourrer le stade de France, bourré c'est à peu près ce qu'il faut être pour pouvoir supporter plus de trente secondes les miaulements de cette neurasthénique dont le succès repose sur un malentendu toujours inexpliqué, succès qui laisse  les plus grandes musicologues perplexes à ce jour.


Salut l'artiste
Willy Ronis, photographe talentueux, qui s'était notamment illustré par de très beaux reportages à l'époque du Front populaire est mort. Les responsables du PS chercheraient comment lui rendre hommage sans faire allusion à cette période où la gauche était de gauche et où toutes les têtes pouvaient entrer dans le cadre.

Vide sidéral
Grande soirée culturelle sur France 2 hier soir, après une pièce de théâtre fine et légère
avec Francis Perrin,la philosophie la littérature et la chanson de qualité étaient à l'honneur dans l'émission du crétin des Alpes, Laurent Ruquier. Parmi les invités, Sylvie Vartan au lifting rafraîchi venu présenter son nouvel et dispensable dernier album, Yann Moix, auteur du très oubliable podium qui pense qu'en prenant un air ténébreux on devient écrivain. Sinon, Eric Zemmour, le roquet qui enfonce les poncifs comme des perles s'est livré à une plaidoirie pour la peine de mort, bref toujours aucune forme de vie le samedi soir sur France 2.

Publié dans BREVES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Petit Rapporteur 13/09/2009 18:37

Décidémment, le grandiose le dispute au splendide… Seignosse aura vraiment été un grand cru, un peu le Woodstock des """Populaires""" et des "Progressistes" de tout poil. :

http://www.lepost.fr/article/2009/09/13/1694350_seignosse-apres-la-blague-auvergnate-d-hortefeux-le-doigt-d-honneur-d-eric-besson.html

pheldor 13/09/2009 11:26

Le minuscule Yann Moix a en effet commis ce film digne d'oubli intitulé "Podium". Oui, parce qu'on pourrait, je dis bien on pourrait, l'écrire avec une majuscule.