Lettre à Stéphane Guillon

Publié le par Au Terminus des Pretentieux

Rétablissons la vérité...

Bonjour,

Si je vous dis bonjour, vous n'allez pas vous moquer de moi ? Vous n'allez pas vous sauver comme le font tous les humoristes de votre genre ? C'est si facile de ne pas affronter votre adversaire du jour.

Tenez, l'autre fois, j'écoutais la radio socialiste France Inter et je fus choqué par votre soit disant tranche d'humour à l'encontre d'un ami de mon ami, Dominique Strauss Kahn. Alors, dès qu'un homme a une faiblesse, il faut que vous vous en empariez et que vous vous moquiez de lui. Sachez que, lorsque Ségolène et François se sont séparés, je n'ai pas souri, monsieur. Le malheur des gens ne me remplit pas de bonheur.

Heureusement pour la France, oui celle qui se lève tôt, se couche tard, pas celle des fonctionnaires et des profs d'histoire géo, un grand ménage se prépare à France Inter. Fini ce gauchisme de mauvais aloi, fini la gaudriole, fini de se moquer impunément des grands de ce monde. Avec Jean Luc Hees et Philippe Val, les ondes vont retrouver ce qui faisait la force du Service Public sous Pompidou et Giscard : la sincérité, la probité et surtout le sérieux. Fini l'ironie, fini de critiquer sans cesse la politique d'un gouvernement sans cesse critiqué pour son bouclier fiscal et l'aide aux riches.

Eh, messieurs les gauchistes, sans les riches, que feraient les pauvres ? Sans riches, pas de travail, pas d'argent, pas de maison, pas de clubs de football, pas de salles de spectacles, pas de Johnny Hallyday, pas de radios locales subventionnées avec la taxe sur la publicité des gros médias.
Alors, Monsieur Guillon, vous qui vivez vos dernières heures sur les ondes de la future grande radio française, profitez-en bien. Demain, plus personne ne voudra de vous. Demain, à votre place, enfin de vrais humoristes : Jean-Marie Bigard, Dany Boon, Laurent Gerra de retour chez nous sans oublier une émission spéciale sur le grand monsieur en matière d'humour et de dérision : Thierry Le Luron.

Monsieur Guillon, au revoir et à jamais. Et je ne vous remercie pas.

                                                                                     Gérard Menvupire

L'ordre nouveau est arrivé

Publié dans DROIT DE REPONSE

Commenter cet article

Aucun 30/04/2009 01:50

Le principe d'un mec de droite c'est la polémique.
Laisser un commentaire contre Dassault sur le site du Figaro.fr est impossible.
Les empêcheurs de tourner en rond sont carré dans ce qu'ils pensent d'où l'intérêt de nous convaincre qu'ils ont raison.
Leurs laissez la parole c'est le meilleur moyen de ne pas finir comme eux.
Non?

Atscaf 28/04/2009 16:38

Cher Gérard

Je me demande ce que vous faîtes dans ce blog.

Votre lettre me conforte dans l'idée que France Inter a décidément bien besoin d'un bon coup de balai.

Et je ne dis pas ça parce que je suis sarkosyste :
sous Chirac et Pomidou, je pensais déjà la même chose de ces pseudo comiques donneur de leçon alors que Bigard, lui, nous fait vraiment rire

Oui, Gérard, le blog du terminus ne vous mérite pas

Aucun 28/04/2009 01:30

Le blême sur Inter c'est que les oreilles mal embouchés n'ont pas compris qu'il faut tourner le bouton pour passer sur France culture.

max tresa 19/04/2009 21:43

A trop forcer sur le second degré , il arrive que la subtilité échappe à des cretins au fron bas